CASSAGNAUD PROPULSION propose le contrôle du lignage et l’alignement de transmission par cardan.

Bien que les cardans homocinétiques permettent de rattraper des écarts d’alignement importants entre deux machines, les angles de travail des croisillons doivent être identiques.

Lorsque les axes d’un cardan forme un angle, le croisillon génère une variation de vitesse autour d’une vitesse moyenne. Cette fluctuation de vitesse de rotation engendre des accélérations angulaires. Lorsque deux croisillons travaillent avec le même angle et sont sur le même plan, les accélérations angulaires sont annulées. Il est donc indispensable que les angles de fonctionnement des deux croisillons soient identiques.Les accélérations angulaires dues au mauvais alignement d’une transmission par cardan sont préjudiciables à l’accouplement élastique, au réducteur et au cardan. De plus, un défaut de lignage de cardan est source de vibrations.

Il existe différentes méthodes de contrôle pour vérifier le bon fonctionnement du cardan.

La première méthode consiste à mesurer la distance entre des points précis sur chaque brides, à différents angles.

Par calcul, il est possible de déterminer précisément les données suivantes, dans le plan vertical et le plan horizontal, quelque soit la configuration du montage (Z ou W) :

  • Angle de travail de chaque croisillon.
  • La différence d’angle.
  • La distance entre brides.
  • La longueur de l’abre intermédiaire du cardan.
  • Le décalage d’axes des brides.
Dans le cas d’une configuration en W, le contrôle et le lignage peuvent être réalisés à l’aide de pointes.
Fermer le menu