Le contrôle de rectitude d’arbre peut être réalisé in-situ avec grande précision.

Lors du contrôle de faux rond, un arbre doit être supporté en deux points, sans contrainte. Durant le contrôle, l’arbre est supporté par deux galets rouleurs qui servent juste à soutenir l’arbre, cependant, ils ne constituent pas une référence. Contrairement à la méthode traditionnelle, douze comparateurs minimum sont repartis le long de l’arbre  à contrôler. Les valeurs de tous les comparateurs sont enregistrées à différents angles. Un programme spécifique permet de modéliser la déformation de l’arbre sur n’importe quelle génératrice.

Ce contrôle peut être réalisé à l’extérieur (à l’ombre de préférence pour éviter les déformations dues à la dilatation thermique) ou dans un atelier.

Outre la précision de la mesure, cette méthode permet de savoir si l’arbre est déformé localement ou sur toute sa longueur et de mettre en évidence une éventuelle déformation secondaire.

Dans le cas d’un redressage, la pertinence des résultats indique précisément dans quelles zones l’arbre doit être redressé.

Exemple de contrôle de rectitude d’arbre

Fermer le menu